La "Presse des requins"

Très vite, la nouvelle se propage comme une traînée de poudre et va faire dès le lendemain la Une de presque toutes les éditions nationales. Il est même surprenant de voir la rapidité à laquelle la presse diffuse les informations
pour l’époque.
Pendant plus d’une semaine, ce sordide fait divers annoncé comme la catastrophe de trop va faire les choux gras de tous les quotidiens nationaux dont le Figaro et l’Humanité et va comme bien souvent être «récupérée» par nos politiques.


Le gâchis sur l’Ouest-Etat
André Morizet dans l’Humanité dénonce ses confrères qui récupèrent l’événement annoncé «COMME UNE VICTOIRE»
alors que peu de lignes sont consacrées à la catastrophe de Violaine survenue le même jour. Avant la naissance des
polémiques, on est très vite surpris à la lecture de la presse de la teneur sans censure et sans retenue des journalistes de
l’époque.


Des détails sordides
A la Une de presque tous les journaux nationaux l’événement fait beaucoup parler. Les descriptifs parus dans les
journaux sont incroyables, sans aucune pudeur nous vous en proposons trois extraits :
« Il y a en outre dans la salle mortuaire de la mairie de Courville, des débris humains calcinés dont voici la nomenclature : une colonne vertébrale et un bassin, probablement de femme ; un os iliaque avec muscle fessier adhérent; un tronc complet avec la tête, probablement masculin ; un buste de femme ; une chaussure de jeune homme avec un pied »
«Un bras se tendait, tenait un journal humoristique. La flamme a brûlé le bras, et épargné le dessin léger.… Ceci, ce hideux objet que j’ose à peine regarder, c’est le buste d’une femme. Et souffrez que je ne vous décrive pas l’horreur de ce débris… »


Le Figaro 16 février 1911
« Le docteur Cordon, des Ponts-de-Cé, était dans le couloir. Il est jeté sur le sol, le bras cassé en plusieurs endroits. Sa femme, restée assise dans le compartiment, dit simplement -Ça y est !- » Et c’est la dernière parole qu’il entendra d’elle. Ce qui reste
de cette femme aimable, c’est le buste calciné dont nous parlions tout à l’heure, et auquel adhéraient encore les lambeaux d’un corset. Le docteur a pu être sauvé. On le soigne dans une maison de Courville. Avant d’être retiré du wagon, il a entendu le grésillement des flammes qui dévoraient l’infortunée et, incapable d’un mouvement, a écouté, sans pouvoir les apaiser, ses
cris désespérés. »


Le Figaro 16 février 1911
« Et ce fut le spectacle habituel…»


Dès les premières parutions le 15 février, la polémique s’installe. « Et ce fut le spectacle habituel, trop habituel sur l’Ouest-Etat » peut-on lire dans l’édition de L’Echo de Paris. Le Figaro s’indigne du fait qu’il ne se passe pas une semaine sans une catastrophe sur cette « ligne funeste ». L’état est montré du doigt comme étant incapable d’assurer la sécurité des « malheureux voyageurs que la nécessité oblige à recourir à ses services.


La presse donneuse de leçons
Très vite, la demande est faite à l’Etat dans le Figaro de réduire la circulation de ses trains puisque le réseau n’est pas suffisamment outillé pour qu’il n’y ait point péril à ce que les trains se suivent de trop près. Le Figaro se plait à publier la longue liste des 30 accidents arrivés sur le réseau en deux mois, ainsi que la liste des députés qui ont voté le
rachat du réseau de l’Ouest-Etat.


Les grands titres

  • 15 février 1911 : Le gâchis sur l’Ouets Etat Une catastrophe sur la ligne Paris-Brest,
    Trois trains en feu, il y a des morts et des blessés
  • L’Ouest-Eclair : Sur l’Ouest-Etat,
    ENCORE UNE CATASTROPHE !
  • Le Figaro : Catastrophe de Chemin de Fer TRIPLE COLLISION PRES DE CHARTRES
  • Le Petit Parisien : Nouvelle catastrophe sur l’Ouest-Etat
    En gare de Courville, près de Chartres, un express tamponne un train de marchandises
    LES WAGONS BRULENT
    A minuit, on a déjà retiré sept cadavres.
  • Le Matin
    Le Réseau rouge
  • L’Eclair
    UNE CATASTROPHE sur la ligne Paris-Brest
    TROIS TRAINS EN FEU
    Il y a des morts et des blessés
  • L’Echo de Paris
    Catastrophe sur l’Ouest et le Nord
    DEUX TRAINS EN FEU A COURVILLE
    Douze morts et de nombreux blessés
  • L’Humanité
    Effroyables accidents sur l’Ouest-Etat
    TROIS TRAINS EN COLLISION
    Nombreux morts et blessés
  • Le Petit Journal