La gare de Courville-sur-Eure en 1911

La gare de COURVILLE, sur la Commune de COURVILLE-SUR-EURE, a été ouverte le 7 juillet 1852, par la Compagnie
du Chemin de Fer de l’Ouest.
C’est en effet cette journée mémorable qui a marqué la curiosité de nombreux courvillois, par l’arrêt du premier train en gare.A cette date il faut signaler que Chartres a cessé d’être la tête du chemin de fer de l’Ouest, honneur dont la ville avait
joui depuis le 13 juillet 1849. Chartres ne devient alors que la gare la plus importante et l’une des stations principales et
intermédiaire entre la capitale et Le Mans.
De nombreux et laborieux travaux vont s’avérer nécessaires, notamment sur la commune de Pontgouin, pour rallier La Loupe et réaliser la liaison jusqu’au Mans.

Celle-ci sera effective le 1er juin 1854. A partir de cette date, le trafic, tant voyageurs que marchandises, sera ininterrompu et ne cessera de croître. Electrifiée en 1935, cette ligne est très importante pour desservir toute la région du Grand Ouest depuis la capitale.


Architecture des gares
Pas de chemin de fer sans gare. Bâtiments d’accueil des voyageurs, halles à marchandises, ont chacun leur style architectural. Le réseau de l’Etat, constitué de nombreuses anciennes compagnies privées, possédait des bâtiments de style bien différents.


Le style « Viroflay – Chartres »
L’ ouverture de la ligne de VIROFLAY à Chartres puis sa prolongation vers LE MANS a nécessité la construction de nombreux locaux destinés aux voyageurs. Ces bâtiments ont été construits selon un style architectural particulier : les ouvertures des portes et des fenêtres du rez-de-chaussée sont arrondies, tandis que les fenêtres des étages sont de forme rectangulaire. Les murs sont réalisés en pierre meulière, parfois revêtus plus tard d’un crépi ; les toitures sont généralement construites en zinc.
On retrouve ce style sur la ligne de Bretagne dans la construction des gares, dont celle de COURVILLE.


Chronologie : Les chemins de fer de l’Ouest

  • 7 juillet 1852 : Ouverture de la gare de Courville
  • 7 septembre 1852 : Chartres - La Loupe, 36 km
  • 16 février 1854 : La Loupe - Nogent-le-Rotrou, 25 km
  • 1er juin 1854 : Nogent-le-Rotrou - Le Mans, 63 km
  • 14 août 1854 : Le Mans - Laval, 89 km
  • 1er mai 1857 : Laval-Rennes, 73 km
  • 23 mars 1863 : Le Mans - Sablé-sur-Sarthe, 48 km
  • 7 décembre 1863 : Sablé - Angers, 47 km
  • 27 juin 1864 : Rennes - Saint-Malo, 81 km
  • 26 mai 1884 : Sablé - Sillé le Guillaume, 44 km
  • 11 novembre 1889 : Verneuil - La Loupe, 39 km
  • 18 novembre 1908 : L’Etat rachète la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest et se met à disposition le s
    gares parisiennes