La Catastrophe de 1911


Préambule

1911

L’Etat vient de racheter le Réseau de l’Ouest, déficitaire, et peut maintenant desservir toute la façade maritime du pays.
Pourtant, bien que l’Etat gère maintenant totalement la ligne, on ne peut pas dire que la situation de ce bout de réseau soit
optimum.
Déjà en janvier, le journal Le Matin dénonce les dérives et problèmes du réseau.
A l’heure d’une catastrophe annoncée, le réseau est en pleine réorganisation et sujet à de nombreux échanges à l’Assemblée
nationale et encore ce 14 février où un long débat a eu lieu devant la Chambre sur le fonctionnement de l’Ouest-Etat.
L’accident de Courville résonne comme une angoissante réponse aux questions engagées.

 

Le drame qui vous est présenté fait suite à une longue série* d’accidents graves ou spectaculaires qui ont eu lieu depuis 1895 et surtout dans les années 1910-1911, où pas une semaine la presse n’est pas sans relater un accident sur la ligne.
Parmi ces accidents majeurs, nous pouvons noter ceux de Montparnasse (1895), les Ponts-de-Cé le 4 août 1907, Château du Loir le 15 mai 1910, Saujon le 14 août (95 victimes), Bernay le 10 septembre et Sablé…
Deux jours avant la catastrophe, le train n°2338 signe prémonitoire, s’est déjà fait tamponner en gare de Pontgouin
par un train de marchandises, sans faire de victimes.
Ces accidents à l’époque sont d’autant plus remarqués qu’ils sont souvent très graves du fait de la construction en bois
des voitures des voyageurs coïncidant avec la mise en circulation de machines de plus en plus rapides.

  • 1895 : Paris Montparnasse : le train de Granville franchit le butoir et traverse le mur de la gare
  • 14 oct. 1006 : à Epernon, une machine et son tender percutent à pleine vitesse un autre train stoppé en gare.
    10 morts, 40 blessés
  • 17 juin 1907 : Le Havre, le train franchit le butoir et traverse le mur de la gare
  • 4 août 1907 : Ponts-de-Cé, un train chute dans la Loire siute à l’effondrement du pont, 25 victimes
  • 26 août 1907 : Coutras, une machine tamponne un express, 9 morts, 30 blessés
  • 23 juil. 1908 : Déraillement d’un train de voyageurs
  • 8 nov. 1908 : Grisolles, 10 morts, 30 blessés
  • 28 nov. 1908 : Sille-le-Guillaume, deux trains se percutent
  • 8 août 1909 : Saulx-les-Chartreux, 12 morts, 40 blessés
  • 14 août 1910 : Saujon, 95 victimes
  • Bernay, 36 Victimes
  • 18 juin 1910 : Villepreux, près de 20 morts, 40 blessés
  • 28 sept. 1910 : Sablé-sur-Sarthe, le rapide 508 rentre en collision avec un train de marchandises
  • 8 déc. 1910 : Forges-les-Eaux, 1 mort
  • 11 déc. 1910 : Petit Quevilly, plusieurs blessés
  • 12 déc. 1910 : Louverné, 2 trains se percutent, pas de blessés
  • 28 déc. 1910 : Cholet, 10 blessés
  • 3 janv. 1911 : Vernon, 2 trains se percutent, pas de blessés
  • 5 janv. 1911 : Morlais, 2 trains se percutent, pas de blessés
  • 6 janv. 1911 : Rambouillet, déraillement d’un express
  • 8 janv. 1911 : Dreux, 2 trains se percutent, pas de blessés
  • 9 janv. 1911 : Pissy-Poville,Déraillement, pas de blessés
  • 10 janv. 1911 : Rambouillet, 2 rails se brisent et font dérailler le train, pas de blessés.
  • 14 janv. 1911 : Un train heurte le butoir à St Lazare, plusieurs blessés
  • 15 janv. 1911 : Vire 7 morts
  • 17 janv. 1911 : Maintenon, 2 trains se tamponnent, plusieurs blessés
  • 24 janv. 1911 : Dol, un train perd ses roues !
  • 28 janv. 1911 : Loude, un train de marchandises déraille
  • 1er fév. 1911 : Clamart, 2 trains se tamponnent, plusieurs blessés
  • 2 février 1911 : Bonnières, 2 trains se tamponnent, plusieurs blessés
  • 5 février 1911 : Carantan, 1 train déraille
  • 10 février : Ste Gauburge,2 trains se tamponnent, 1 blessé grave
  • 13 février : 4 accidents le même jours !